Nos Paradis

Publié le par ethiopianadventures

Nos Paradis

(Perdus et Artificiels)

Ils voudraient nous faire croire
A renfort d’arguments
Qu’ils n’ont pas existé
Ces Paradis Perdus
Vastes puits de Lumière
Qui combattaient l’Enfer.

Ils les disent inutiles
Pour parer le calvaire
Ces mouvements de révoltes
Ces brassées de sourires.

Ils laissent faire en effet
Et contrôlent en sous main
Bien des âmes fragiles
Aveugles de leurs forces.

Ils ont bien travaillé
Conquis, robotisé
Nos centres névralgiques
Nos cœurs et nos pensées

Ce monde est un goulag
Dirait Soljenitsyne
Et ils ont fait d’Orwell
Barjavel et Huxley
Plus qu’une science-fiction
Notre réalité.

Il nous disent : « Consommez ! »
Pour nous, l’Economie
Et leurs poches s’emplissent
Quand nos esprits se vident.

Ils nous créent des besoins
Bâillonnant l’avenir
Et plongent dans les abimes
Qui voudrait en sortir.

Ils nous gavent de pilules
Faciles à avaler
Et nous disent malades
Si l’on veut s’en passer.

Ils n’ont pas disparus
Nos Paradis mes frères
Ils sont justes endormis
Par leur artificiel.

Notre instinct comme élan
Nos idées l’appareil
Nous apprennent à voler
Transformant la torpeur
Et tout leur virtuel
En notre Paradis, réel.

Q. L.

Commenter cet article